Accueil > Réseau Ouest et Centre Africain de Recherche en Education (ROCARE) > Articles > Guinée >

Rapport du Café ROCARE de la Guinée, édition 2010

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Le Directeur Général Adjoint chargé de la Formation représentant Madame la Directrice Générale empêchée, a remercié dans son allocution tous les participants pour leur présence massive, signe du sérieux qu’ils accordent à la recherche tout en appelant les jeunes chercheurs à s’investir davantage dans les travaux de recherche avant de procéder à l’ouverture officielle du café à 9h 50. Le coordonnateur National du ROCARE quant à lui a souhaité la bienvenue à tous les participants ; il a en outre félicité les jeunes chercheurs récipiendaires pour leur dévouement en leur demandant de présenter les résultats de leur recherche auprès des institutions intéressées par ces résultats.

De 10h10 à 13h, trois thèmes furent présentés à tour de rôle sous une attention particulière des participants avec la modération du Conseiller du Ministre de l’enseignement pré-universitaire et de l’éducation civique, chargé des questions de législation scolaire. Ces thèmes avaient pour titres respectifs par ordre de présentation : - L’impact de l’éducation pré scolaire sur la performance des élèves au primaire en Guinée ; - Evaluation des compétences professionnelles des enseignants du secondaire diplômés de l’Institut Supérieur des Sciences de l’Education de Guinée : Cas des Cohortes de 2005, 2006, 2008 et 2009 ; - Quand les filles ploient sous les travaux domestiques, les stéréotypes et préjugés ,quels impacts sur les performances à l’école élémentaire : Cas de Conakry de Boffa , de Mamou , de Koubia, de Dinguiraye et de Kissidougou.

Les trois exposants, après leur brillante prestation, se sont prêtés aux questions, critiques et suggestions de l’auguste auditoire. Les débats ont porté principalement sur l’impact de l’éducation préscolaire sur le primaire étant donné que le résultat auquel l’équipe a abouti était en contradiction avec l’hypothèse de départ. En effet, ce résultat dit que : la fréquentation au préscolaire en Guinée n’a pas d’incidence sur les résultats des enfants au primaire. Les chercheurs de cette équipe ont été interpellés par ce résultat qui les a amené à questionner d’autres variables, telles que les programmes du préscolaire, la formation des éducateurs/éducatrices, etc... Des questions concernant les deux autres thèmes ont également été posées, notamment sur le suivi et l’évaluation des sortants de l’ISSEG, la scolarisation et la promotion de la jeune fille. Ce fut l’occasion pour les parrains scientifiques, le comité scientifique national et les autres participants aguerris dans la recherche d’apporter d’utiles conseils et recommandations aux jeunes chercheurs dans le dessein d’aiguiser leurs méthodologies de recherche.

A la clôture du café, le Coordonnateur National a particulièrement remercié l’appui financier du ROCARE Régional, de l’UEMOA et du Ministère des Affaires Etrangères des Pays Bas. Un repas pris entre 13h et 14h et offert par la coordination Nationale mit fin à ce café ROCARE de la sixième édition.

Le rapporteur
Aly André SIMBIANO

FAIRE DON

PARTENAIRES

BIBLIOTHEQUE

PUBLICATIONS