Accueil > Réseau Ouest et Centre Africain de Recherche en Education (ROCARE) > Articles > Togo >

ROCARE Togo : Rapport de réunion d’information - janvier 2013

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Le ROCARE-Togo a organisé le 5 janvier 2013 une réunion extraordinaire à laquelle ont participé les membres et sympathisants de la coordination nationale. Cette réunion d’information s’est tenue à quelques semaines de l’organisation à Bamako de l’atelier pour la mise en œuvre du plan stratégique qui aura lieu le 21 janvier 2013. La réunion avait donc pour objectif, d’abord de procéder au compte rendu de la 7e session stratégique, ensuite faire le bilan des activités du chapitre national de ROCARE et enfin de mettre sur pied un comité de coordination et de pilotage de ROCARE–Togo.

D’entrée, le secrétaire général a souhaite la cordiale bienvenue à tous les invités. A l’aube de cette année nouvelle, M. Kossi Souley GBETO a profité de l’occasion pour présenter au nom de la coordination Nationale, les vœux de succès et de santé pour tous. Puis a passé la parole au coordinateur Philippe Dzek AMEVIGBE pour son compte rendu.

Compte rendu de la 7eme Session stratégique tenue à Bamako

Selon le coordonateur national, cette 7e session stratégique du ROCARE 2012-2016 a adopté les programmes et les stratégies d’action pour les prochaines années. Ainsi quatre thèmes pour les projets de recherche transnationaux ont été adoptés. Ces quatre thèmes sont :

a) La qualité de l’éducation de base (pour les 3 - 19 ans)

b) La formation professionnelle et l’apprentissage

c) L’enseignement supérieur (au service des politiques, de la société et de l’économie)

d) Enseignement et l’école traditionnelle (par exemple l’enseignement coranique)

Le Togo fait partie d’une équipe constituée du Ghana, du Cameroun, et du Congo. Cette équipe aura à travailler sur le sujet suivant : L’enseignement supérieur au service de l’économie et de la communauté. Pour permettre aux différentes équipes qui seront présentes à Bamako, le 19 janvier 2013 pour la mise en œuvre du plan stratégique, il est demandé à tous les membres de l’équipe nationale d’apporter leur contribution à l’élaboration de ce projet en envoyant à la coordination nationale les propositions concernant :

• Description du contexte

• Les problèmes mis en exergue dans le contexte

• La revue de littérature

• Si possible proposer une autre formulation du sujet

En outre, l’annonce de la reprise du programme de subventions du ROCARE pour la recherche interdisciplinaire qui va reprendre sous peu a réjoui les jeunes chercheurs.

Bilan des activités au plan national

Après un bref historique sur le ROCARE, pour les nouvelles personnes invitées à cette réunion, le coordonateur a félicité les jeunes chercheurs pour leur dévouement et leur abnégation à répondre à des appels d’offre notamment de Plan-Togo, de l’UEMOA. Même si ces projets n’ont pas été toujours sélectionnés, l’essentiel aura été de participer à ces appels pour donner une visibilité au ROCARE. Le coordonnateur a, en outre, exhorté les chercheurs à s’intéresser à la revue RARE en proposant des articles.

Comité de coordination et de pilotage

A la suite de ce compte rendu suivi de discussion, les membres du bureau du comité de coordination ont été mis en place :

1- Le coordonnateur National : Philippe Dzek AMEVIGBE

2- Coordonnateur National Adjoint : Kossi Souley GBETO

3- Secrétaire Général chargé de la communication : Joseph Nutépé TSIGBE

4- Chargés de mobilisation des ressources : Edinam KOLA et M.K.AKUE ADOTEVI

5- Trésorier : Ablavi GOGOLI

Les personnes ressources

Mme Kékéli AGOUNKE

Mme A. TETE-BENISSAN

M. E.ASSIMA-KPATSA

Au retour du coordonateur national de Bamako, les membres du comité scientifique national tiendront leur réunion pour désigner les nouveaux membres de cet organe.

Discussions

Les discussions très enrichissantes ont tourné autour des points suivants :
Les cotisations : Il urge que la coordination puisse veiller à ce que les membres s’acquittent de leur cotisation. Les jeunes chercheurs d’hier devenus aujourd’hui docteurs et recrutés à l’université comme enseignants ne peuvent plus se dédouaner de n’avoir pas d’argent.

La visibilité de ROCARE : ROCARE-Togo doit œuvre de façon à associer au tant que faire ce peut les universitaires et les Ministères de l’Education. Pour cela, il doit créer un cadre institutionnel qui permette de faire des alliances ponctuelles.

La reprise des activités du G12 : Les activités du G12 avaient, entre temps été suspendues à cause de certains paramètres : l’organisation des examens du Baccalauréat qui impliquaient les jeunes chercheurs dans l’exécution de nombreuses tâches, l’organisation des examens de fin d’années préparées dans les différentes facultés. Les jeunes ont insisté pour que les activités du G12 reprennent.

Le rapporteur : Kosssi Souley GBETO

FAIRE DON

PARTENAIRES

BIBLIOTHEQUE

PUBLICATIONS