Accueil > Réseau Ouest et Centre Africain de Recherche en Education (ROCARE) > Articles > Togo >

ROCARE Togo : Compte-rendu de l’atelier de formation des jeunes chercheurs en conception de projets de recherche

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Le vendredi 13 décembre 2013, de 14h à 18h, à la salle 13 FASEG de l’Université de Lomé, s’est tenu le premier atelier de formation des jeunes chercheurs en conception de projets. Initié par le ROCARE Togo, cet atelier a vu la participation de 48 étudiants de niveaux master et doctorat, provenant de la Philosophie, histoire, anthropologie, sociologie, géographie et sciences de l’éducation.

La formation a été assurée par le collège des enseignants-chercheurs membres du ROCARE Togo ayant participé aux deux sessions de la formation des formateurs, éditions 2011 (Bamako) et 2013 (Lomé). Il s’agit précisément de MM. Gbeto Kossi Souley, Tsigbé Koffi Joseph, Kola Edinam, Batchana Essohanam et Akue Adotevi Mawusse Kpakpo. L’atelier s’est déroulé en trois phases : la cérémonie d’ouverture, la formation proprement dite et la cérémonie de clôture. Le présent rapport rend compte de ces différents moments.

1. La cérémonie d’ouverture

Deux interventions ont ponctué cette partie : celle du coordinateur national du ROCARE-Togo et celle du président du comité scientifique du ROCARE-Togo.

Dans son allocution, le Coordinateur national a souhaité la bienvenue aux participants et a présenté le ROCARE. Pour lui, il s’agit d’un réseau présent en Afrique de l’Ouest et du centre (17 pays) et qui a pour mission de donner un visage africain à l’éducation. Il a par ailleurs présenté l’organigramme du ROCARE, du secrétariat exécutif aux coordinations nationales. Aussi, a-t-il présenté le programme de subvention à la recherche en éducation avant d’encourager les participants à s’intéresser au ROCARE et à ses différents programmes.

A la suite du coordinateur national, le Président du comité scientifique national, le Professeur Yaovi AKAKPO, premier Vice-Doyen de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’Université de Lomé, est intervenu pour présenter les critères d’évaluation d’un projet soumis au ROCARE pour financement. Il s’est appesanti sur les erreurs courantes que commettent souvent les postulants dans leur projet de recherche. Pour finir, il a donné des astuces aux participants pour éviter les pièges qui se dressent souvent devant eux en matière de recherches.
La cérémonie d’ouverture a pris fin avec une photo de famille. Après la photo, les deux premiers intervenants se sont retirés.

2. La formation proprement dite

Deux modules ont été développés, suivis chacun, des débats.

Module n°1 : Concevoir et agencer les éléments de la problématique dans un projet de recherche

La présentation de ce module a été assurée par Akué Adotevi Mawusse, Maître-assistant de philosophie, chargé de mobilisation des ressources au ROCARE Togo, sous la modération de Tsigbé Joseph, Secrétaire Général du ROCARE Togo. Ce module a été l’occasion pour le présentateur d’aborder les éléments suivants : i) Contexte et justification ; ii) Les questions de recherche ; iii) Les hypothèses et iv) Les objectifs.

Selon l’orateur, tous ces éléments sont intimement liés et pour avoir de bonnes questions de recherche, il faut que le contexte de l’étude soit clairement présenté et que la justification en découle aisément. Il a relevé les erreurs que commettent souvent les jeunes chercheurs lorsqu’on leur demande de présenter le contexte et la justification de l’étude avant de leur donner quelques astuces pour mieux réussir l’agencement de ces éléments dans l’élaboration de la problématique. Il a basé son intervention sur de multiples exemples, ce qui a permis aux participants de se départir, un tant soit peu, de la théorie et de faire l’expérience de la pratique.

Cette approche a intéressé les participants qui ont manifesté leur intérêt à travers plusieurs questions. Les intervenants ont exprimé leur difficulté majeure à savoir comment passer de la théorie à la pratique. D’autres préoccupations ont concerné la différence entre le problème et la problématique. A ces questions, le collège des formateurs a répondu avec des exemples concrets, à la grande satisfaction de tous.

Module n°2 : Elaboration du cadre théorique

Ce module a été présenté par Dr Kola Edinam, Maître de Conférences de Géographie, Chargé de la mobilisation des ressources au ROCARE Togo. La modération a été assurée par Dr Gbeto Kossi Souley, Maître-assistant de littérature, Coordinateur national adjoint du ROCARE Togo.
Le module a été décliné sous les trois points essentiels suivants :

1. Qu’est-ce que le cadre théorique
2. Définition des concepts
3. Revue de littérature

Dans son intervention, le conférencier a souligné l’importance du cadre théorique dans une recherche. Selon lui, de nos jours, toutes les sciences s’accordent pour dire que l’élaboration du cadre théorique reste un élément incontournable de la recherche. Il a aussi insisté sur la méthodologie à adopter pour définir convenablement les concepts qui, de son point de vue, ne devait pas s’arrêter, de façon simpliste, à la définition littérale des mots-clés. La définition des concepts doit au contraire, prendre en compte le contexte du sujet traité en s’appuyant sur des dictionnaires spécialisés. S’agissant de la revue de littérature, l’orateur a expliqué qu’il ne s’agit pas d’aligner les petits résumés des ouvrages consultés, mais d’un construit, un travail scientifique qui met en relation les contenus des écrits entre eux, en rapport avec le sujet traité.

Des débats qui ont suivi la présentation du Dr. Kola, les préoccupations suivantes ont été soulevées :

1. Comment peut-on arriver à agencer les théories et les concepts définis ?
2. Toute recherche doit-elle forcément être basée sur une théorie ?

A ces préoccupations, le collège des formateurs a répondu à partir des exemples concrets, ce qui n’a pas manqué de susciter l’admiration des jeunes chercheurs.

3. La cérémonie de clôture

Dans un premier temps, une évaluation de l’atelier a été faite de façon orale. Globalement, la formation a été jugée satisfaisante par les participants qui ont émis le vœu que les prochaines séances soient organisées de manière à leur permettre d’élaborer de bout en bout, un projet de recherche respectant les critères d’évaluation du ROCARE.
Dans leurs mots de fin, les organisateurs ont tenu à remercier les participants pour leur intérêt pour l’atelier et les ont exhortés à être assidus aux prochaines séances qui auront lieu à partir de janvier 2014.
Ils ont promis mettre en place une liste de discussion à partir des contacts des participants pour pérenniser les acquis de cette formation et de celles à venir.

L’atelier a pris fin à 18 heures.
Fait à Lomé, le 15 décembre 2013
Le Secrétaire Général du ROCARE Togo
Dr. Joseph TSIGBE

FAIRE DON

PARTENAIRES

BIBLIOTHEQUE

PUBLICATIONS