Accueil > Réseau Ouest et Centre Africain de Recherche en Education (ROCARE) > Articles > Guinée >

ROCARE-Guinée : Café pour la présentation des résultats de recherche de l’édition 2011 du programme des Subventions pour la recherche en éducation

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Le samedi 11 août 2012 s’est tenu à l’Institut Supérieur des Sciences de l’Education de Guinée (ISSEG) siège du ROCARE-Guinée le Café de présentation des résultats de recherche des deux équipes récipiendaires de l’édition 2011. Cette cérémonie qui a connue la présence de 58 participants était placée sous la présidence du Directeur Général de l’ISSEG qui, dans une allocution brève a magnifié le ROCARE tout en mettant un accent particulier sur l’apport de celui-ci dans l’accompagnement de l’ISSEG. Sur ce, il a affirmé que l’ISSEG en particulier tire énormément profit des activités de recherche mises en œuvre par le ROCARE – Guinée.
 
En outre, il a affirmé que la politique de parrainage entretenue par le ROCARE donne l’occasion aux séniors de renforcer leurs capacités en matière de recherche et aux juniors de profiter de l’expertise des premiers pour développer leurs compétences.

Après cette brève intervention, le Coordinateur Nationale du ROCARE à son tour, a éclairer les participants sur les changements intervenus au ROCARE ces deux dernières années et a mis un accent particulier sur la nécessité de réadapter le plan de développement stratégique dans les Institutions d’Enseignement Supérieur (IES) en Guinée et surtout d’apprendre le management de la recherche en vue de trouver d’autres bailleurs potentiels pour financer les recherches en cas d’épuisement des fonds avec la crise mondiale actuelle.

C’est ainsi que la parole fut donnée aux deux équipes par la Trésorière du ROCARE-Guinée qui officiait en qualité de modérateur pour la présentation des résultats.

La première présentation fut celle de l’équipe qui a travaillé sur le thème : L’intégration des Technologies de l’Information et de la Communication et la performance professionnelle des enseignants chercheurs des universités en République de Guinée. Il est ressorti de cette étude que, bien que les TIC constituent un moyen d’accès rapide à l’information dans tous les domaines, les enseignants chercheurs et les acteurs des IES et les Instituts de Recherche Scientifique (IRS) n’en font pas suffisamment usage, faute d’équipements, de formation et de matériels technologiques disponibles. Avec la conclusion selon laquelle, pour faciliter l’accès à Internet, il est recommandé de subventionner l’acquisition de matériels informatiques afin que les enseignants puissent en acquérir à un prix raisonnable.

La deuxième présentation fut celle de l’équipe qui a travaillé sur le thème : Les déterminants de l’insertion socioprofessionnelle des diplômés des Institutions d’Enseignement Supérieur guinéennes. Cette équipe a mis un accent particulier sur le fait qu’en Guinée, le marché de l’emploi est caractérisé par une opacité quasi-totale qui empêche sa lisibilité par les différents acteurs et rend difficile sa compréhension. A travers leurs résultats, ils ont réussi à montrer que le taux d’insertion est plus élevé chez les diplômés en sciences juridiques et politiques, sciences médicales et techniques, alors qu’il est relativement plus faible chez les diplômés en journalisme et sciences de communication, en art, tourisme hôtellerie et en sciences économiques. Ils ont aussi trouvé que les diplômés dont les parents occupent une faible position connaissent plus le chômage et que la maîtrise d’une langue internationale autre que le français favorise l’obtention d’emploi en Guinée. Il a été enfin démontré que les principaux facteurs déterminants pour l’obtention d’un emploi en Guinée sont les relations, la formation, les moyens financiers, la maîtrise de l’outil informatique et d’une langue internationale autre que le français.

De plus, parmi ses principales recommandations, l’équipe a suggéré d’instaurer une prime fiscale et/ou préférentielle au niveau des marchés de l’Etat pour toutes les entreprises employant les sortants des IES guinéennes et de redéfinir la politique de recrutement de la fonction publique de façon claire. 

Ces brillants exposés, suivis de riches débats, ont été qualifiés d’instructifs par les participants.

Le rapporteur : Mamadou Siradjo DIALLO

FAIRE DON

PARTENAIRES

BIBLIOTHEQUE

PUBLICATIONS