Accueil > Réseau Ouest et Centre Africain de Recherche en Education (ROCARE) > Articles > Guinée >

ROCARE – Guinée Atelier de lancement de la 10éme édition 2016

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

La salle 1 – E- 11 du bâtiment principal de l’ISSEG a abrité l’atelier de lancement de la 10ème édition du Programme de subventions de recherche en éducation. L’atelier a enregistré différentes catégories de participants.

La cérémonie a commencé par l’accueil et l’installation des participants entre 9h et 9h30. C’est à partir de cet instant, sous la présidence de Pr Amadou Tidjane DIALLO (modérateur de l’atelier), que Dr Mohamed Lamine BAYO, Directeur général de l’Institut Supérieur des Sciences de l’Education de Guinée, a procédé à l’ouverture de la cérémonie par son allocution de bienvenue à l’intention des participants. Il a tenu à rappeler, à l’occasion, tous les profits que l’ISSEG tire de sa participation aux recherches du ROCARE. Que celles-ci, en plus d’initier les jeunes assistants à la recherche, le PSRE aide au renforcement des capacités des chercheurs juniors et à la promotion de la recherche en éducation qui est l’une des missions cardinales de l’ISSEG.

Dr Djénabou BALDE, Coordonnatrice nationale du ROCARE-Guinée, a pris la parole pour demander une minute de silence à la mémoire de M. Alpha Oumar BALDE ancien récipiendaire du ROCARE décédé cette année de suite de maladie avant de présenter le ROCARE en général à travers sa naissance et son évolution, ses orientations, ses activités, ses ressources, son statut vis-à-vis des Etats, ses attentes ; à propos l’emphase sera mis sur le ROCARE-Guinée.

La formation proprement dite a débuté par la communication de Dr Mamadou Cellou DIALLO, rapporteur du comité scientifique national, qui a largement explicité les questions liées à l’éligibilité au Programme des subventions de recherche, aux critères de sélection des propositions et aux éléments de méthodologie. Il a indiqué les différents outils de collecte des données, les types de données (qualitatives et quantitatives) et leurs modes de traitement ainsi que la nature des relations pouvant exister entre deux ou plusieurs variables, à travers les différents tests.

Dr Moussa CAMARA et M. Mohamed KEITA, tous inspirés par leur expérience, ont décrit en détails les pôles problématiques, épistémologiques et méthodologiques de la recherche.

Après les exposés, s’en sont suivi d’intenses et enrichissants débats. En plus des réponses claires données par les conférenciers, professeur Amadou Tidjane DIALLO, Dr Djénabou BALDE et les chercheurs séniors présents, ont beaucoup contribué à l’enrichissement des débats. Il est à noter que cet atelier s’est déroulé durant quatre heures (9h30- 13h30) avec une pause de 15 minutes.

Télécharger ici le rapport complet

FAIRE DON

PARTENAIRES

BIBLIOTHEQUE

PUBLICATIONS