Accueil > Réseau Ouest et Centre Africain de Recherche en Education (ROCARE) > Articles > Togo >

Le ROCARE reçu à Radio Lomé dans le cadre des ateliers de formation en méthodologie de recherche

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Le mardi 25 juin 2013, de 10h à 11h, Mme Rakia RABIOU chargée du programme de subvention au ROCARE régional et le Dr Joseph TSIGBE, Secrétaire général du ROCARE-Togo et président du comité d’organisation des ateliers ROCARE de formation en méthodologie de recherche, édition 2013, ont été reçus sur le plateau de la Radio Lomé, dans l’émission « femme et développement ».

Dans cette émission qui a pour thème central « La femme au service de l’éducation au Togo et en Afrique », les invités, répondant au nom du ROCARE, ont présenté, dans un premier temps, leur institution, en insistant sur sa particularité, celle d’être l’un des rares réseaux bilingue en Afrique entièrement consacré à la recherche en éducation. Ensuite, ils ont parlé du programme ROCARE de subventions, en insistant sur les critères de sélection des postulants aussi bien au niveau national qu’à l’échelle régionale.

A la question que fait le ROCARE des résultats des études, les invités ont répondu qu’une fois les rapports de recherche validés par le comité scientifique régional, ils sont archivés dans la bibliothèque virtuelle du réseau. Mais pour ce qui concerne les meilleures études, ont-ils souligné, les auteurs sont invités à s’en servir pour produire des articles scientifiques qui, lorsqu’elles sont de bonne facture, font l’objet de publication dans la Revue du réseau dénommée « RARE » (Revue Africaine de Recherche en Education). Toutefois, toutes les études sont mises à la disposition des politiques pour s’en servir dans la définition des curricula dans les pays membres du réseau.

Un autre élément qui a retenu l’attention au cours de cette émission est l’importance du genre dans le ROCARE. Par rapport à ce sujet, les invités ont montré que le ROCARE s’emploie à promouvoir la jeune fille en l’incitant à participer davantage aux programmes de subvention. Même si les résultats semblent lents, il faut tout de même reconnaître qu’il y a une dynamique qui se met progressivement en place. La preuve est que dans le cadre de cette 8ème édition des subventions ROCARE (2013), des 25 équipes lauréates, 8 sont dirigées par des femmes, ce qui est une grande première au sein du réseau. Par ailleurs, au sein du secrétariat exécutif du réseau, au moins trois postes-clés (la secrétaire exécutive, la chargée du programme de subventions et son assistante) sont occupés par les femmes. Ces tâches, ces femmes les accomplissent avec dextérité, sans complexe, pour le grand bien de tout le réseau. Plus encore, le poste de président du comité scientifique régional a été occupé pendant longtemps par une femme, Prof Thérèse TCHOMBE, qui n’a cédé sa place à l’actuel président, le Prof Joseph François AZOH qu’au cours de cette année 2013.

Fait à Lomé, le 26 juin 2013

Le Secrétaire Général du ROCARE-Togo
Dr. Joseph TSIGBE
.

FAIRE DON

PARTENAIRES

BIBLIOTHEQUE

PUBLICATIONS