Accueil > Réseau Ouest et Centre Africain de Recherche en Education (ROCARE) > Articles > Ghana >

Ghana : Implementer des résultats de recherche pour favoriser le développement de la Nation - Prof Obeng

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Il a dit qu’il était regrettable que les résultats de la recherche et les recommandations formulées lors des ateliers et des séminaires prennent de la poussière sur les étagères des décideurs et cela n’augure rien de bon pour le développement du pays.

Le Prof Obeng a affirmé cela lors d’un séminaire organisé par l’UCC en collaboration avec le chapitre ghanéen du Réseau Ouest et Centre Africain de Recherche en Education (ROCARE) à Cape Coast dans la région centrale.

Le séminaire, auquel ont participé des conférenciers, chercheurs, membres des assemblées de district et les coordonnateurs, avait pour objectif de délibérer sur les conclusions d’un « projet de recherche transnationale sur la décentralisation en Afrique de l’Ouest et du Centre : l’apprentissage des expériences locales et intersectorielles en matière d’eau, de santé , d’éducation au Ghana.

Le Prof Obeng a dit qu’il y a eu beaucoup de résultats de recherche sur la santé, l’eau, l’éducation et les autres politiques clés qui sont enfermés dans les livres et sur des étagères sans pouvoir atteindre les personnes qui en ont vraiment besoin.

Il a dit que la plupart des participants à ces séminaires ne s’intéressaient pas à ce qui a été discuté, mais n’étaient intéressés que par les perdiems et a exhorté le public à changer d’attitude afin d’améliorer le développement du pays.

Le Prof Obeng a félicité le ROCARE pour la production de recherche et que cela renforcerait le processus de décentralisation dans le pays et demandé aux médias d’être impliqués dans la diffusion des conclusion pour s’assurer que l’information atteigne les bonnes cibles.

Le Professeur James Opare, doyen de la Faculté de l’éducation à l’UCC et M. Godwin Egbenya du Département de sociologie, qui ont présenté conjointement le rapport sur la recherche, a dit que c’était un projet pilote où le Komenda-Edina-Eguafo-Abrem et Abura-Asebu- Kwamankesse districts ont été utilisés.

Ils ont dit que les résultats indiquaient que les intervenants étaient d’avis que la politique de décentralisation a été efficace et que des mécanismes avaient été mis en place pour l’intégration des secteurs de l’eau, de la santé et l’éducation.

Cela a entraîné des changements positifs tels qu’une augmentation du taux de scolarisation, beaucoup de gens pauvres ont maintenant accès aux soins de santé à la suite de la mise en œuvre de le regime national pour l’assurance santé ainsi que la disponibilité de l’eau potable qui a réduit l’incidence du ver de Guinée.

Le rapport indique aussi que, malgré les gains dans le processus de décentralisation, il a été aux prises avec un financement adéquat, le nombre insuffisant de personnel dans les zones rurales et défavorisées, la libération tardive des fonds, les coopératives locales et membres de l’Assemblée ne sont pas payés pour le travail qu’ils font, les conflits de chefferie , le manque de locaux d’habitation ainsi que le manque de supervision de projets de développement par des experts, entre autres.

M. Joshua Bakou, le secrétaire général du chapitre Ghanéen du ROCARE, a déclaré que le Ghana et le Mali ont été sélectionnés dans la sous-région pour le projet pilote et que le ROCARE est en activité depuis 1989.

Source :
http://www.modernghana.com/news/157131/1/implement-research-findings-to-enhance-the-nation0.html

FAIRE DON

PARTENAIRES

BIBLIOTHEQUE

PUBLICATIONS