Accueil > Réseau Ouest et Centre Africain de Recherche en Education (ROCARE) > Articles > Informations générales >

COLLOQUE INTERNATIONAL DE BAMAKO 2015

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Le Secrétariat Exécutif du Réseau Ouest et Centre Africain de Recherche en Education (ROCARE) a organisé le présent colloque qui s’inscrit dans la dynamique de la mise en œuvre du plan stratégique 2012-2016. Le colloque a connu la participation des coordinations des 17 pays membres du ROCARE, à l’exception de celle de la Sierra Léone, empêchée pour cause de sécurité sanitaire.

Il a pour objectif de mettre en place un cadre d’échanges visant la capitalisation d’expériences et de réalités susceptibles d’apporter des réponses aux difficultés socio-éducatives et économiques rencontrées actuellement par nos sociétés.
Le ROCARE a donc retenu d’organiser la rencontre sur le thème suivant : "Education et formation pour l’intégration, la paix et le développement socioéconomique en Afrique". L’événement qui s’est tenu du 2 au 3 mars a connu 3 étapes essentielles :

- La cérémonie d’ouverture ;
- Le déroulement des travaux ;
- La cérémonie de clôture.

I. LA CEREMONIE D’OUVERTURE

Elle a débuté par le mot de bienvenue de la Coordonnatrice Nationale adjointe du ROCARE – Mali, Mme qui a exprimé sa satisfaction de voir leur Coordination Nationale accueillir une rencontre d’une si haute importance. Elle a ensuite souhaité la bienvenue à l’ensemble des participants ainsi qu’un séjour agréable et fructueux.
Cette cérémonie d’ouverture a ensuite enregistré 4 allocutions prononcées par :
• Le Président du Conseil d’Administration du ROCARE, Pr. Ajibade Kasali Adegoké, qui a insisté sur le thème du Colloque et ses liens avec l’agenda post 2015 ;

• La Directrice du Bureau Régional pour l’Education et le Développement de l’Afrique, Mme Anne Therese Ndongjatta, qui a rappelé les statistiques actuelles montrant que l’Afrique accuse un retard important et prend une position de consommateur de la recherche. Elle a insisté sur la place plus grande que devrait prendre la recherche, ce qui exige un accroissement de son financement ;
• Le chef de file des Partenaires Techniques et Financiers (PTF) du secteur Education au Mali, a établi des liens entre éducation et développement socio-économique. Il constate que les données actuelles demeurent en deçà des attentes et les projections peu reluisantes exigent que la recherche s’investisse pour suggérer des stratégies ;

• Le Ministre de l’Education Nationale du Mali, Son Excellence M. kenekouo Barthélémy Togo, a salué l’engagement du ROCARE dans la recherche en éducation depuis 25 ans. Il a aussi estimé que les travaux de recherche du ROCARE sont caractérisés par leur qualité et leur pertinence. C’est donc pour toutes ces raisons que le gouvernement du Mali a récemment octroyé un siège au ROCARE afin de lui offrir de meilleures conditions de travail.
Il a encouragé le ROCARE à poursuivre son travail de recherche dans le champ de l’éducation avant de déclarer ouvert le Colloque sur le thème : "Education et formation pour l’intégration, la paix et le développement socioéconomique en Afrique".
La cérémonie d’ouverture a pris fin aux environs de 11h30, après qu’un cocktail ait été servi à la centaine de participants.

II. TRAVAUX
Ils sont organisés autour de la communication inaugurale, la projection de documentaires, les tables rondes, les ateliers et les plénières.

1. Communication inaugurale
Elle a été prononcée par le Professeur SekouBoukadaryTraoré, Secrétaire Général du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique.
A partir de l’exemple de la crise actuelle au Mali (en 2012) et sa résolution (en cours), il a démontré que l’école qui se présente comme le moyen pour développer la Paix.
C’est pourquoi, le ROCARE se présente comme un instrument de recherche bénéfique qu’il faut encourager et soutenir.

2. Projection de documentaires
Trois documentaires ont été présentés aux participants, le 1er portant sur le ROCARE, le 2ème, informant sur le LMD et le dernier abordant la Paix :
• Le 1er documentaire présente "Le ROCARE au service de l’Afrique" du point de vue de son histoire, ses valeurs et sa vision.

• Le second documentaire traite de"La réforme LMD : une solution pour un développement durable" dans les pays de l’UEMOA et du ROCARE. Les déclarations des interviewés dans 7 pays, enseignants et étudiants, attestent de la nécessité d’adhérer au système LMD ;

• Le dernier documentaire, "Paix et intégration africaine : que pensez-vous ?", présente la situation de la crise au Mali en 2012 en mettant en exergue les facteurs à l’origine des conflits.

3. Tables rondes
Dans son exposé introductif à ces tables rondes, le modérateur général, Mamadou N’Doye, a rappelé la Vision de l’Afrique élaborée en 2009 : "Une Afrique intégrée, prospère et en paix, dirigée par ses citoyens et constituant une force dynamique sur le plan international".
Il a par la suite soulevé les grandes questions actuelles relatives à l’éducation en basant son propos sur des données quantitatives, laissant les exposants apporter des réponses au cours de leurs interventions.
Ce sont donc 2 thématiques qui ont réuni les chercheurs autour des 3 tables rondes :
• Tables rondes 1& 2 portant sur le thème "Education, Formation, Intégration et Développement en Afrique".

• Table ronde 3 traitant du thème "Prévention et gestion des conflits : quelle éducation formelle et religieuse pour la cohabitation pacifique".

4. Ateliers
Ils se sont déroulés avec un total de 17 interventions autour des 3 sous-thèmes suivants :
Sous-thème 1 : "l’école et la mondialisation : compétences des acteurs et perspectives pour une éducation inclusive de qualité et d’équité"
Sous thème 2  : "la déperdition scolaire et l’insertion socioprofessionnelle des jeunes : quelles réalités, priorités et perspectives ? "
Sous-thème 3 : "l’enseignement supérieur et l’employabilité : quels enjeux et perspectives pour l’employabilité des diplômés ?"

5. Plénières
Elles ont porté sur deux points :
1) Présentation des résultats de recherche des pays de l’étude transnationale 1 "Etude de faisabilité pour l’élaboration d’un programme scolaire original devant rehausser la préparation à l’employabilité des collégien(ne)s en Gambie, Guinée Bissau, Nigéria et Sénégal".

2) Conférence sur "L’enseignement supérieur et ses crises : quels gouvernance et leadership ?".
Pour introduire, le Professeur Younouss Hamey Dicko (Mali) a présenté ses analyses sur l’implantation du LMD en cours dans l’enseignement supérieur, la formation à l’emploi, la place du secteur privé par rapport au secteur public dans l’offre.
Les 3exposés ont traité du financement de l’enseignement supérieur et de la gouvernance universitaire

III. LA CEREMONIE DE CLOTURE
La cérémonie de clôture aura consisté en la lecture du rapport général, du mot du Modérateur Général et des allocutions de remerciements de la part de la Secrétaire Exécutive et du Président du Conseil d’Administration à l’ensemble des acteurs du Colloque.
Pour mettre fin à cette rencontre, le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Maître MountagaTall, a dans son allocution, félicité l’ensemble des participants pour les résultats obtenus et déclaré clos le Colloque International "Education et formation pour l’intégration, la paix et le développement socioéconomique en Afrique".

Fait à Bamako le 03 mars 2015
Le rapporteur général
François Joseph AZOH, président du Comité Scientifique Régional

Rapporteur de la table ronde 1 : Pr. François Joseph AZOH, Côte d’Ivoire ;
Rapporteur de la table ronde 2 : Damian MEREKU, ROCARE, Ghana ;
Rapporteur de l’atelier 1 : Mohamed Cellou DIALLO, ROCARE, Guinée, membre du Comité Scientifique Régional.
Rapporteur de l’atelier 2 : Bilal HAMZA, ROCARE, Mauritanie
Rapporteur de l’atelier 3 : KOFFI Kouakou Adjéi, ROCARE, Côte d’Ivoire

FAIRE DON

PARTENAIRES

BIBLIOTHEQUE

PUBLICATIONS