Sommaire


INTRODUCTION

La recherche qualitative est constituée d’un ensemble de méthodes et de techniques d’investigation. Elle est applicable par la plupart des disciplines des sciences sociales. Elle est utilisée dans le cadre de nombreux types de recherche. Ses applications sont en constant développement. L’exploitation des informations issues de la recherche qualitative a permis le développement de logiciels informatiques. Ces programmes ont à leur tour élargi le champ des possibilités de gestion de bases de données de plus en plus importantes, et celui des analyses qui peuvent être affinées davantage. La possibilité de gérer images et/ou sons a ouvert d’autres horizons qui continuent d’être explorés, et qui permettent à l’analyse d’atteindre des dimensions de plus en plus complexes mais également de plus en plus affinées et pointues.

Compte tenu du fait que de nombreux ouvrages, manuels et logiciels sont disponibles, l’option a été faite ici de regrouper et de présenter l’essentiel de ces documents dans le présent guide, afin de permettre non seulement des choix, mais aussi une utilisation rapide des méthodes et techniques. A titre d’exemple, l’introduction au logiciel MAXQDA offrira aux débutants l’occasion de s’essayer au traitement informatique des données qualitatives.

Comparaison des deux approches de recherche

Beaucoup de différences existent entre la recherche quantitative et la recherche qualitative. L’une des forces des méthodes de recherche qualitative est qu’elles sont exploratoires et flexibles. Par exemple, les résultats d’une enquête quantitative avec utilisation des questions ouvertes, permettent aux programmes et planificateurs d’obtenir des informations sur les caractéristiques de la population sur un ensemble préétabli de questions. Quant aux méthodes qualitatives, elles permettent aux chercheurs de poser des questions à différentes personnes et de différentes manières, mais aussi de modifier les questions et les méthodes de recueil des données, afin d’explorer d’autres sujets dont l’importance avait été mésestimée auparavant.

Les principales différences entre la recherche qualitative et la recherche quantitative sont les suivantes :

La recherche qualitative

  • Orientation seulement, ne peut être extrapolée à la population en général ;
  • Objet : enquêter et étudier ;
  • Questions ouvertes sans choix de réponses prédéterminés ;
  • Discussion relativement non structurée ;
  • Petit nombre de personnes, grande quantité de renseignements détaillés ;
  • À titre indicatif (montre et démontre des concepts, affiches, scripts et accessoires) ;
  • Interprétative – comment et pourquoi ?

La recherche quantitative

  • Concluante, peut être extrapolée à une population en général ;
  • Objet : mesurer et évaluer ;
  • Principalement composée de questions fermées avec des choix de réponses prédéterminés ;
  • Questionnaire structuré ;
  • Grand nombre de personnes, nombre limité de questions ;
  • Données numériques pouvant facilement être agrégées ;
  • Statistique – quoi et combien ?

Il est également possible d’organiser des recherches qualitatives ET quantitatives autour d’un même thème, afin de valider ou d’avoir des informations complémentaires et éventuellement une compréhension plus holistique.

La triangulation concerne la combinaison de différents types de données ou de méthodes de collectes de données dans le cadre d’une même étude. (Le terme provient des sciences de la navigation et fait référence à la technique consistant à trouver un emplacement en prenant les données de deux directions). La logique de la triangulation part du principe que chaque méthode met a jour différents aspects de la réalité empirique.  La triangulation aide à éviter des erreurs se rapportant à une méthode particulière en utilisant des méthodes multiples ou différents types de données fournissent des contrôles de validité inter-données.

 

 
Copyright©ROCARE/ERNWACA - eMail : info@rocare.org